ANRS 12 256- RECAMO

Prévalence et caractérisation virologique des doubles infections VIH-1 M et VIH-1 O et des formes recombinantes VIH-1 M+O associées ou non à une double infection, circulant au Cameroun (RECAMO – ANRS 12256).

Investigateurs Principaux

  1. Anfumbom Kfutwah Jude
  2. Plantier JC

Equipe ANRS12256

  1. Patrice Tchendjou
  2. Paul Alain Tagnouokam Ngoupo
  3. Valérie Ngono

Contexte et Objectifs: 

– Contexte .

La mise en évidence du processus de recombinaison M+O soulève la question des conséquences de ce phénomène sur l’évolution de l’épidémie à VIH-1 groupe O. Si l’on se base sur la pandémie à VIH -1 M ‚ ce phénomène de recombinaison accroît fortement la diversité virale au sein du groupe partout où coexistent plusieurs souches. Ces virus recombinants sont viables et peuvent diffuser largement. Les recombinants VIH-1 M+O nécessitent au préalable l’existence de doubles infections. Etant donné la prévalence respective des VIH-1 M et des VIH-1 O au Cameroun, il y a une probabilité non négligeable de risque de doubles infections et donc de recombinaison. Il conviendra donc de définir la prévalence réelle de ces doubles infections réplicatives associées ou non à un recombinant, par rapport à la prévalence des mono-infections VIH-1 O et VIH-1 M. Il paraît également important de déterminer le pourcentage de recombinants présents, en particulier parmi les doubles infections VIH-1 M et O, et la capacité réplicative des ces recombinants.

 

– Résultats attendus :

Cette étude établira la prévalence des doubles infections VIH M+O ainsi que celle des infections recombinantes VIH M/O circulant au Cameroun. L’analyse du génome complet indiquera les gènes sur lesquels ont lieu ces recombinaisons et de ce fait indiquera si le régiment de traitement est altéré ou non. Le fitness de ces formes recombinantes sera anlaysé. Il sera en effet important de déterminer si la capacité réplicative des recombinants VIH M/O est supérieure à celle des formes non recombinantes. Ceci pourrait changer l’évolution de l’épidémie à VIH-1 O au Cameroun. Les résultats de cette étude auront à la fois un intérêt épidémiologique et une importance sur le traitement et le suivi biologique.

Année d’acception: 2011

Durée (en nombre de mois): 24

Catégorie du projet:Diversité génétique du VIH et des SIVs

Etat d’avancement :

  • Accord de Financement par l’ANRS sous le N° 12256.
  • Obtention de la clairance éthique du Comité Nationale d’éthique du Cameroun (N° 100/CNE/SE/12).
  • Obtention de l’Autorisation Administrative de Recherche (AAR) de la DROS (N° D30-1213 AARJMINSANTE/SESP/SG/DROS/CRC/CEA1).
  • Début des inclusions le 13 mars 2013

– Perspectives :

Cette étude pourrait définir des stratégies et des recommandations de diagnostic et de thérapies pour les VIH-O ainsi que les formes recombinantes associées.

InfVIH ED EM

Share