ANRS 12 288 – EVOLCam

Analyse des évolutions du programme camerounais d’accès aux ARV dans les régions du Centre et du Littoral face aux enjeux actuels de la prise en charge du VIH et des principales co-infections (ANRS 12 288 – EVOLCam)

Période : 2013-2015

Contexte et Objectifs: 

Problématique:

Le Programme camerounais fait face aujourd’hui à une montée en charge importante des services VIH, conséquence à la fois de l’adoption de la gratuité des ARV en 2007, du relèvement à 350 CD4 du seuil d’éligibilité pour l’initiation du traitement et du vieillissement des files actives. Simultanément, l’ancienneté du programme soulève de nouveaux enjeux liés à la prise en charge des principales co-infections du VIH, dont la tuberculose et les hépatites, ainsi qu’à la gestion des passages en 2nde ligne. Ces évolutions interviennent dans un contexte de « crise » des financements internationaux de la lutte contre le VIH/sida qui font peser des menaces préoccupantes sur la qualité des services et la pérennité de l’accès aux ARV.

Objectifs:

L’objectif général est d’analyser les évolutions du programme camerounais d’accès aux ARV par rapport à la première enquête EVAL conduite en 2006 et face aux enjeux actuels posés par la montée en puissance des besoins en traitements, le vieillissement des files actives et la gestion des co-infections dans un contexte de raréfaction des financements internationaux alloués à la lutte contre le VIH.

Les objectifs plus spécifiques sont :

  •  d’étudier les évolutions de l’accès aux traitements ARV et de la qualité de la prise en charge dans les régions du Centre et du Littoral (y compris Yaoundé et Douala), dans une perspective comparative avec la première enquête EVAL conduite en 2006 ;
  • d’étudier la prise en charge et les conditions de vie des personnes vivant avec le VIH/Sida (PVVS) co-infectés par la Tuberculose pulmonaire (TB) et/ou l’Hépatite B (VHB) ou C (VHC).

 

Année d’acception:
2013
Durée (en nombre de mois):
24
Catégorie du projet:
Prevention et Santé Publique

– Etat d’avancement du projet:

La mise en place des enquêtes s’organise actuellement au Cameroun avec la réalisation de visites dans les centres éligibles pour participer au projet. Ces visites ont pour objectifs : i) de présenter aux responsables de l’établissement et des services concernés (VIH et TB), le projet et sa méthodologie, ii) de recueillir l’accord de principe du responsable de l’établissement pour participer au projet; iii) d’évaluer la faisabilité et les procédures opérationnelles à prévoir pour la mise en place des enquêtes, en collaboration avec les services et équipes concernés. Ce travail de terrain permettra également de finaliser l’échantillonnage des hôpitaux et services participant au projet et d’élaborer les procédures d’enquêtes.

Un atelier interéquipes est prévu d’être organisé mi-juin à Yaoundé afin de travailler sur les outils de collecte des données. Une enquête pilote sera ensuite organisée afin de tester l’ensemble des procédures et outils de collecte des données avant le démarrage des enquêtes, prévu dans le courant du dernier trimestre 2013.

– Perspectives:

Une fois la mise en place de l’enquête terminée et les données recueillies, l’enquête EVOL permettra de documenter les enjeux actuels des programmes d’accès aux ARV dans les pays à faibles ressources et l’évolution des conditions de vie des personnes atteintes du VIH dans ces pays ; d’améliorer les connaissances sur les stratégies et écueils à éviter pour une meilleure efficacité de ces programmes ; et d’améliorer les connaissances pour une meilleure efficacité de la prise en charge des co-infections TB, VHB et VHC.

InfVIH SSSP APP

Share